Le désastre écologique du textile exige une politique plus stricte que celle que les politiciens proposent actuellement