Le ministre flamand de l’environnement, Zuhal Demir, déclare : « La consigne est incontournable »

Le ministre flamand de l’environnement, Zuhal Demir, déclare : « La consigne est incontournable »

La ministre flamande de l'environnement Zuhal Demir (N-VA) déclare, sur la base des nouveaux chiffres flamands sur les déchets sauvages, que la consigne sur les canettes et les bouteilles en PET est "incontournable". L'Alliance pour la Consigne accueille cette annonce avec joie.

26 novembre 2022 Chloé Schwizgebel

Plus de 18 millions de kilos de déchets sauvages restent à nettoyer en Flandre en 2021. C’est ce que révèlent les chiffres de l’Agence publique des déchets de Flandre (OVAM). L’industrie n’a donc pas réussi à atteindre la réduction de 20 %. Cela a été stipulé dans le Plan de mise en œuvre des déchets ménagers et assimilés 2016-2022, l’accord sur les emballages de 2018 et l’Accord de coalition 2019-2024 du gouvernement flamand.

L’Alliance pour la Consigne a immédiatement réagi à la nouvelle ce matin : « Dès le début de son mandat, la ministre Demir a mis en garde le secteur. Maintenant, elle tire la conclusion logique des mauvais chiffres de la litière et passe à l’action. Après avoir donné des années à l’industrie pour réduire les déchets sauvages par d’autres moyens, l’heure est maintenant venue de la consigne, le système qui a fait ses preuves depuis des années en Allemagne, aux Pays-Bas et dans des dizaines d’autres pays ».

En Flandre, plus d’un tiers du volume des déchets sauvages est constitué de bouteilles et de canettes en plastique. La consigne peut réduire de 70 à 90 % le nombre de bouteilles et de canettes dans les déchets sauvages. Un an après l’introduction d’une consigne sur les bouteilles aux Pays-Bas, il y a 76 % de moins dans la nature. La consigne donnent donc lieu à des résultats positifs très rapidement. C’est exactement la raison pour laquelle de plus en plus de pays européens introduisent la consigne. Pour que la consigne réussisse, elle doit être aussi simple que possible pour les clients, avec des points de collecte dans tous les points de vente, comme c’est le cas actuellement pour les bouteilles en verre.

Un consensus croissant au sein du parlement flamand et wallon

Le ministre Demir met l’introduction de la consigne sur la table du gouvernement flamand. Le partenaire de la coalition, le CD&V, ainsi que les partis d’opposition Vooruit et Groen sont depuis longtemps des défenseurs de la consigne.

Mme Demir a également contacté ses homologues wallons et bruxellois, Céline Tellier et Alain Maron (tous deux d’Ecolo) en faveur de la consigne dans toute la Belgique. Les accords de coalition de la Wallonie et de Bruxelles prévoient tous deux l’introduction de la consigne dans cette législature. La commission de l’environnement du parlement wallon a tenu des auditions pendant des mois et a effectué une visite de travail du système de consigne néerlandais. Un consensus se dessine au Parlement wallon sur les limites de la majorité et de l’opposition.

L’Alliance pour la Consigne conclut dans son communiqué de presse : « Nous encourageons les gouvernements régionaux à décider de l’introduction de la consigne avant la fin de cette année, comme le propose le ministre Demir. Il est maintenant important de mettre en place un système de consigne convivial qui permette aux gens de rapporter facilement leurs bouteilles et leurs canettes dans les supermarchés et autres points de vente. Avec des décrets sur la consigne fermes et un accord de coopération, nous pouvons porter un grand coup aux « détritus ».