Les 6 différences fondamentales entre la “prime de retour” et la consigne

Les 6 différences fondamentales entre la “prime de retour” et la consigne

Fost Plus a fait un projet avec de "prime de retour" dans 18 communes wallonnes. Ils proposent cette solution comme ‘alternative’ pour la consigne. Mais la "prime de retour" de Fost Plus est une chose totalement différente qu'un système de consigne. Dans cet article, nous pointons les 6 différences fondamentales.

19 oktober 2021 Recycling Netwerk

1.1. Système de “prime de retour” Be WaPP

Dans 24 communes wallonnes, un projet de “prime de retour” a été organisé par Be WaPP, une ASBL fondée par Fost Plus, Fevia Wallonie et Comeos. Les gens pouvaient déposer des canettes qu’ils ont ramassées dans la nature. Par tranche de 100 canettes remises, un bon d’achat de 5 euros sera récompensé.

Pour pouvoir bénéficier du bon, les personnes doivent d’abord se rendre sur un site web et s’identifier. Lorsque les gens déposent leurs canettes dans un point de collecte, ils reçoivent un reçu avec un code crypté. Après 24 heures d’émission et dans les 30 jours, ce code doit être entré sur un compte personnel créé sur le site web, après quoi le nombre de canettes apparaîtra sur le compteur personnel.

Le site web indique qu’une personne reçoit 5 centimes d’euro par canette retournée, mais seuls des bons sont émis. Pour bénéficier d’un bon, il faut d’abord remettre 100 canettes. Étant donné que les bons, de 5 euros chacun, sont envoyés par la poste et qu’un nombre minimum de 2 bons est imposé par Be WaPP, les gens ne reçoivent effectivement leur récompense qu’après avoir remis au moins 200 canettes. Ce n’est qu’à la fin du projet que les personnes qui avaient droit à 1 bon l’ont également reçu par courrier. Outre ce nombre minimum, il existe également un nombre maximum : lorsque quelqu’un remet plus de 200 canettes par mois, il doit s’expliquer, et Be WaPP juge alors s’ils vont payer le bon ou non. Les bons sont envoyés une fois par semaine.

La récompense sous forme de bon n’a pas été payée par le consommateur auparavant (c’est en cela qu’elle diffère d’une consigne), c’est pourquoi on l’appelle un “système de récompense”. Les bons de 5 euros peuvent ensuite être remis dans un certain nombre de magasins de la même municipalité. La “récompense” est donc en réalité une remise que les gens reçoivent sur un autre achat. 

Il y a un seul lieu de collecte par commune, par exemple au parc à conteneurs ou dans un bureau de la commune. Seuls les habitants de la commune en question pouvaient remettre des canettes pour obtenir un bon. Les canettes achetées par les consommateurs eux-mêmes ne pouvaient pas être remises dans le cadre de ce système de prime de retour. Il n’a pas été révélé si, et, le cas échéant, comment, des contrôles ont été effectués pour vérifier si les canettes ont bien été ramassées dans la nature.

 

1.2. Le système de consigne

Dans un système de consigne, le consommateur achète une boisson dans un point de vente et paie une consigne en plus du prix d’achat, souvent entre 10 et 25 centimes d’euro. Lorsque le consommateur rapporte l’emballage de boisson acheté, ou celui trouvé dans la nature, le montant de la consigne est remboursé. Cette opération peut être effectuée à une machine de remise ou manuellement par un caissier.

Chaque montant est versé indépendamment du nombre d’emballages de boissons remis.

La restitution de l’emballage de boisson et la réception de la consigne ont lieu au même endroit et au même moment. Dans un distributeur automatique, les gens reçoivent un reçu avec lequel ils peuvent faire déduire le montant de leurs nouveaux achats ou le payer en espèces à la caisse. Dans de nombreux cas, les distributeurs automatiques de billets offrent également la possibilité de faire don du montant de la consigne à une bonne cause ou à une organisation locale. En cas d’encaissement manuel, le montant de la consigne est immédiatement restitué en espèces.

Il existe de nombreux points de collecte, généralement tous les grands points de vente où les gens achètent les boissons, comme les supermarchés, les kiosques, les stations-service. Il s’agit de lieux où les consommateurs viennent régulièrement. Le lieu où le forfait boissons a été acheté ou trouvé, ou le lieu de résidence du citoyen n’a aucune influence sur le lieu où le forfait boissons peut être restitué. L’inscription, l’identification ou l’enregistrement via un site web n’est pas nécessaire.

 

1.3. Différences entre “prime de retour” et le système de la consigne

Dans le tableau ci-dessous, nous comparons le système de consigne avec la “prime de retour” de Be WaPP et Fost Plus. Cela montre que le système de prime de retour de Be WaPP est inférieur à un système de consigne sur tous les fronts et ne sera jamais une alternative à part entière.

Vous pouvez télécharger cet image en format PDF ici.

Differences entre "prime de retour" et le systeme de la consigne

Dans les médias:

Le Soir, Canette: la prime de retour améliore peu la propreté publique

La Libre, L’échec de la prime de retour des canettes remet la consigne au centre du débat

L’Echo, Une consigne sur les canettes, le parlement en parle

Vivreici, “Taper dans le portefeuille des cochons”: la consigne sur les canettes plait à Yvoir et Anhée

La Nouvelle Gazette, Consigne les canettes? Le plaidoyer du député Desquesnes (Soignies) fait son chemin

RTBF, Canettes : sempiternel débat sur la consigne

Matélé, https://www.matele.be/actu-du-19-10-2021

%d bloggers liken dit: