Présence confirmée des substances toxiques dans des moquettes européennes

Présence confirmée des substances toxiques dans des moquettes européennes

Nouveau rapport souligne la nécessité d’une législation européenne hermétique pour une économie circulaire sans danger

29 oktober 2018 Siu Lie Tan

Le mardi 30 octobre, un nouveau rapport sur les substances toxiques dans les moquettes est publié. Le rapport se repose sur les recherches de Vrije Universiteit Amsterdam (Pays-Bas), University of Notre Dame (États-Unis) et Ecology Center (États-Unis). Dans cet enquête, on a trouvé les phtalates, des agent d’ignifuges chlorés et des apprêts antitaches perfluorés qui sont régulés en Europe. Des substances potentiellement cancérogènes, toxiques pour la reproduction et perturbateurs endocriniens ont notamment été retrouvées. Leurs présences sont inquiétantes et possiblement liées à l’intégration des recyclates. Outre les dangers qu’elles peuvent représenter pour la santé, elles sont un frein au développement d’une économie circulaire non toxique dans le secteur. Par conséquent, cette publication souligne la nécessité de résoudre les inconsistances entre la législation des produits, des substances chimiques et des déchets.

“Lorsqu’un recycleur ne connaisse le contenu d’une moquette, il sera réticent de la recycler. A part des risques, les frais de recyclage augmentent. Également, les contaminations ont un effet négatif sur la qualité du recyclat. Par conséquent le recyclat ne peut pas rivaliser avec des matériaux premiers; pas par rapport à la sécurité, ni au prix, ni à la qualité. C’est un frein à la transition vers une économie circulaire viable et sans danger ”, explique Siu Lie Tan de Recycling Netwerk Benelux.

L’enquête Testing for Toxics: How chemicals in European carpets are harming health and hindering circular economy montre des résultats inquiétants, mais il indique aussi que les pistes de solutions existent. Dans les échantillons de moquettes testés on a confirmé la présence des substances, qui ont dû être régulées sous la législation européenne. Un point positif cependant: 3 moquettes, dont deux sont issues de matériaux recyclés, ne contiennent aucun des produits chimiques recherchés. “Cela démontre qu’il est vraiment possible de produire une moquette attractive – même avec les recyclats – sans utiliser des substances toxiques. En plus, cette moquette peut être recyclée à volonté”, souligne Siu Lie Tan.

Alors que la Commission européenne travaille actuellement sur l’interface entre les législations sur les substances chimiques, les produits de consommation et les déchets, il faut qu’une harmonisation vers le haut des réglementations soit installée. “Pourquoi de telles différences entre les réglementations des produits neufs ou recyclés? Ou entre une moquette ou un jouet, puisque les jeunes enfants sont au contact direct des deux?” déclare Elisabeth Ruffinengo, responsable plaidoyer pour WECF France.

Il faut que la législation concernant les substances dangereuses soit hermétique: combler les lacunes réglementaires, étendre les interdictions des substances chimiques dangereuses, et mettre fin aux exemptions applicables aux produits chimiques présents dans des matériaux recyclés. Récemment, un étude par le gouvernement fédéral en Allemagne montrait qu’un tiers de substances chimiques en circulation en Europe ne se conforme pas aux législations européennes. “Il faut que les matériaux recyclés se conforment au même cadre réglementaire que les matières premières”, conclut l’ONG Recycling Netwerk Benelux.

Le marché des moquettes

Après les États-Unis, l’Europe est le plus grand marché pour les moquettes au monde. On estime que 47% de la demande européenne est produit en Belgique et aux Pays-Bas.

Il est également estimé que seulement 3% du 1,6 million de tonnes de déchets de moquettes européennes soit recyclé par an. Cela signifie que 97% est incinéré ou mis en décharge. Il faut que le pourcentage de recyclage augmente sans poser de dangers pour obtenir les ambitions de l’Union Européenne pour l’économie circulaire, comme le recyclage de 65% des déchets municipaux vers 2030. En plus, l’implémentation de circularité par un traitement de déchets avancé offrira un grand potentiel pour atténuer les changements climatiques.


Pour des images et un lien au rapport anglais (disponible dès le 30 octobre).

Recycling Netwerk Benelux

Recycling Netwerk est une organisation environnementale indépendante qui abord les questions autour du thème des matières premières et leur impact environnementale. Notre objectif est de limiter autant que possible les dégâts environnementaux causés, de la production des matières premières à la gestion des déchets. Notre réseau veut donc: toujours plus de recyclage, et un recyclage toujours meilleur.

WECF France est l’antenne française de Women Engage for a Common Future, réseau international d’organisations internationales et féminines qui agit pour construire avec les femmes un monde sain, durable et équitable. Elle est particulièrement engagée sur des sujets de santé environnementale.

Contacts

Siu Lie Tan, Recycling Netwerk Benelux

siulie.tan@recyclingnetwerk.org

+31 6 48977349

Tom Zoete, Recycling Netwerk Benelux

tom.zoete@recyclingnetwerk.org

+31 6 16101050

Elisabeth Ruffinengo

Responsable plaidoyer, WECF France

elisabeth.ruffinengo@wecf.eu

+33 6 74 77 77 77 00